Mia Khalifa Bio

    Née le 02/10/1993 (24 ans)
    Sexual Orientation : Straight
    City : Beyrouth
    State : Liban
    Classement : 0
    Vues : 4846
    Voir ses vidéos

    Biographie

    Mia Khalifa est une actrice américano-libanaise aussi connue sous le nom de Mia Callista. Née à Beyrouth le 10 février 1993, elle grandit au sein d’une famille catholique pratiquante. En 2000, seulement âgée de 7 ans, elle déménage avec ses parents à Montgomery County dans le Maryland. Elle étudie à la Massanutten Military Academy en Virginie durant ses années collège et lycée. Elle y découvre notamment la crosse, discipline qui déclenche son intérêt pour le sport. Quelques années plus tard, elle obtient l’équivalent d’une licence en histoire à l’Université du Texas à El Paso.

    De la serveuse à la pornstar

    En février 2011, quelques jours après sa majorité, elle se marie avec un américain et déménage avec lui en Floride. L’écart géographique et culturel va grandissant et Mia Khalifa perd progressivement contact avec ses parents. Cette distance grandit encore le jour où, en 2012, elle poste une série de photos d’elle nue sur la page Gonewild de Reddit, section regroupant la communauté exhibitionniste du site. Elle y refait surface deux ans plus tard sur la page Cuckolding.

    Le 3 octobre 2014, alors qu’elle est attachée au service du Whataburger de Miami, un client alors employé dans l’entreprise Score qui fait face au fast food soumet l’idée à Mia Khalifa de se lancer dans l’industrie du porno. Novice dans ce domaine mais déjà présente sur des sites de charme, elle se laisse convaincre et franchit les portes du producteur Score Group. Sa carrière d’actrice est officiellement lancée le 17 octobre 2014 par une vidéo postée sur Scoreland, le blog de la compagnie.

    Quelques jours plus tard, une seconde vidéo est publiée sur le site officiel de Khalifa. On la voit en compagnie de sa “belle-mère”, toutes deux vêtues d’un hijab, avoir une relation sexuelle avec un jeune homme. Tournées par BangBros, ces images font le tour du monde et la célébrité de l’actrice. En effet, oscillant entre religion, origine orientale et sexe, le cocktail est explosif. Brazzers et Pornhub, tous les deux sous la tutelle du géant Mindgeek, s’emparent du phénomène et l’exploitent à fond.

    L’impact médiatique aux Etats-Unis et au Moyen-Orient est tel que la vague Mia Khalifa devient un véritable phénomène de société : “Mia avait la puissance de Mindgeek derrière elle… Elle a tourné cette scène pour BangBros, ils l’ont reprise et coupée de façon à créer délibérément une controverse et la transformer en un grand phénomène” explique l’actrice Casey Calvert.

    Pourtant, Mia Khalifa n’a à son actif que douze scènes et ses apparitions en public sont quasi-inexistantes. Cela explique pourquoi un bon nombre de professionnels du milieu ne la connaissaient pas à ses débuts. Elle a en effet été l’objet d’un essor fulgurant, en partie créé par les tabous qu’elle illustre. Ses scènes prennent une place singulière dans un contexte particulièrement connoté, où la religion musulmane est fortement ciblée. La place des origines et de la religion semble prendre une place de plus en plus important dans l’industrie du porno et Mia Khalifa en est la figure de proue.

    C’est la première fois qu’un scandale a réussi à rendre célèbre une travailleuse du sexe. Et les chiffres ne vont faire que confirmer la tendance… La couverture médiatique mêlée à ses origines et au contexte géopolitique font grimper l’actrice sur la première place du podium. Selon les statistiques de Pornhub parues le 28 décembre 2014, l’actrice de 22 ans avait déjà cumulé plus d’1.5 million de vues, seulement deux mois après le début de sa carrière.

    Une controverse mondiale

    La carrière de l’actrice explose alors qu’elle reçoit quotidiennement des flots de menaces de mort sur son compte Twitter. Nombre de ses détracteurs l’accusent de déshonorer la religion musulmane dans ses films, certains vont même jusqu’à faire un montage photo de sa mise à mort par un bourreau de Daesh. De nombreux journaux libanais critiquent également ses pratiques et épinglent Mia Khalifa pour son “indignité” ou son “manque de pudeur”.

    L’indignation générale s’amplifie le jour où elle poste une photo de ses nouveaux tatouages : les premières lignes de l’hymne libanais (“All of us! For our Country, for our Flag and Glory!”) et le symboles des Forces libanaises représentant le parti politique chrétien opposé au régime de Bashar El-Assad. Ces tatouages faits afin d’honorer les victimes des bombardements libyens en 2012 ne font qu’envenimer la polémique. Ces adversaires l’accusent de salir son pays d’origine en faisant apparaître les lignes de l’hymne national dans des films pornographiques.

    Ces échanges houleux entre l’actrice et les internautes s’amplifient jusqu'au 3 janvier 2015 où Mia Khalifa se fend d’un tweet à leur encontre : “Le Moyen Orient n’a pas de problèmes plus importants que moi ? Pourquoi ne pas trouver un président ? Ou combattre l’Etat islamique ?”

    Cet acharnement lui vaudra de s’expliquer dans les colonnes du Washington Post afin de mettre en avant l’aspect satirique des scènes tournées par BangBros. Elle en profitera également pour pousser un cri d’alarme contre l’industrie cinématographique qui, selon elle, traite d’une façon plus indigne les acteurs musulmans que le milieu pornographique.

    Cet étalement médiatique va notamment obliger les parents de l’actrice à intervenir dans la presse. Ils sont amenés à expliquer que les agissements de leur fille ne sont pas le fruit de leur éducation mais avant tout le résultat d’une adaptation ratée à une culture qui n’était pas la leur à l’origine. Son image déshonore la famille et le Liban selon eux, c’est pourquoi ils espèrent la voir quitter l’industrie du porno au plus vite.

    Même si de nombreux soutiens (notamment en provenance d’Egypte) viennent lui prêter main forte, Mia Khalifa continue de s’expliquer à travers la presse : “Les droits de femmes au Liban sont loin d’être pris au sérieux si une pornstar américano-libanaise, qui ne réside plus là-bas, peut causer autant de trouble. Ce que je vantais auprès des gens comme l’un des pays les plus occidentalisés du Moyen-Orient, je le vois désormais comme archaïque et oppressant.”

    Les racines de cette controverse sont pourtant contrées par des données impressionnantes. D’après les chiffres révélés par Pornhub, entre le 3 et le 6 janvier 2015, le nombre de recherches du nom de Mia Khalifa a quintuplé. Un quart de ces recherches venaient du Liban ainsi que de Syrie et de Jordanie. A cause de cette controverse, elle arrive même en 5ème position dans le classement des “10 pornstars les plus célèbres au monde” du magazine britannique Loaded.

    Touchée par cette polémique, de nombreux artistes ont tenté de venir en aide à la pornstar. En janvier 2015, au coeur de la tempête, le duo électro Timeflies lui consacre une chanson qui porte son nom pour lui rendre hommage. L’écrivain britannico-libanais Nasri Atallah s’est également ému de ce scandale : “L’indignation morale… Est mauvaise pour deux raisons. Premièrement et avant tout, en tant que femme, elle est libre de faire ce qu’elle veut de son corps. En tant qu’être sensible qui vit de l’autre côté du monde, elle est responsable de sa propre vie et ne doit absolument rien au pays où elle est née.”

    Face à ce tapage, après seulement trois mois dans l’industrie, Mia Khalifa décide de se retirer et de se concentrer sur un job plus conventionnel : “J’imagine que c’était ma phase de rébellion. Ce n’était pas vraiment moi. J’essaye de rendre cette partie de ma vie un peu plus belle tout en m’en distançant.” Elle continuera tout de même la live cam jusqu’en mai 2016.

    Sport forever

    Grande fan de sport, Mia Khalifa profite de sa notoriété sur les réseaux sociaux pour se muer progressivement en spécialiste des sports. Fan inconditionnelle des Seminoles de Floride après avoir déménagé à Miami, elle profite de son million de followers sur Twitter et de ses 300.000 abonnés sur Instagram pour essayer de rallier Braxton Miller, quarterback de l’équipe de l’Ohio State, à son équipe favorite. Sans grand succès… Mais elle en n’oublie pas pour autant les équipes qu’elle supporte depuis l’âge de 10 ans, à savoir les Redskins (football) et les Wizards (basketball) de Washington et The National Hockey Leagues avec André Burakovsky qu’elle adule : “Depuis que j’ai gagné en popularité sur les réseaux sociaux, j’ai décidé que je voulais porter le plus d’attention possible à la région du Maryland et de D.C.”

    Attention tout de même à ne pas trop titiller la spécialiste car elle est aussi connue pour ses tweet revanchards. Tentant de rentrer en contact avec l’ex-actrice, le quaterback Chad Kelly s’est vu répondre par Mia Khalifa sur Twitter : “Tu devrais te concentrer plus sur ton jeu et passer moins de temps dans mes DM.” Humilié après la défaite de son équipe et par le tweet de l’américaine, le sportif a immédiatement supprimé son compte. Plus de sexe, que du sport.

    Dates marquantes

    - Février 1993 : Naissance
    - 2000 : Déménagement aux Etats-Unis
    - Février 2011 : Elle se marie à un citoyen américain et part vivre en Floride
    - 2012 : Première série de photos nues sur Reddit - catégorie gonewild
    - 2014 : Seconde série de photos nues sur Reddit - catégorie cuckolding
    - Octobre 2014 : Elle se fait engager chez Score
    - Octobre 2014 : Elle tourne sa première scène pour un film porno
    - Décembre 2014 : Elle est nommée n°1 des stars les plus recherchées sur Pornhub
    - Janvier 2015 : Attaques et menaces. Elle se retire de l’industrie du porno
    - Janvier 2015 : Sortie de la chanson Mia Khalifa pour le groupe Timeflies
    - Mai 2016 : Elle arrête les shows en webcam

    Ses vidéos